top of page
  • Photo du rédacteurLe Bouard Avocats

Révision des Règles sur les Congés Payés : Les Implications des Trois Arrêts du 13 Septembre 2023


La Cour de cassation, dans une série de trois arrêts rendus le 13 septembre 2023, a apporté des changements significatifs au droit du travail français, en particulier en ce qui concerne les congés payés. Ces changements sont en accord avec le droit européen et ont des implications majeures pour les employeurs et les employés.


I. Droit aux Congés Payés en Cas de Maladie Non Professionnelle


1. Contexte et Procédure Judiciaire

Dans l'affaire qui a donné lieu à l'arrêt du 13 septembre 2023 (pourvois n°22-17.340 ; 22-17.341 et 22-17.342), trois salariés de la société Transdev ont saisi les Prud'hommes pour des demandes relatives aux congés payés qu'ils estimaient avoir acquis pendant leur absence pour maladie non professionnelle. La Cour d'appel de Reims, en se fondant sur l'article 31, paragraphe 2, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, a statué en faveur des salariés.


2. Arguments de l'Employeur

L'employeur a contesté cette décision en se pourvoyant en cassation, arguant que les dispositions des articles L3141-3 et L3143-5 du Code du travail français étaient en conformité avec l'article 31, § 2, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.


3. Décision de la Cour de Cassation

La Cour de cassation a rejeté les pourvois de l'employeur et a affirmé que les salariés avaient le droit aux congés payés même pendant leur absence pour maladie non professionnelle. Elle a fondé sa décision sur l'article 31, paragraphe 2, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne et la directive 2003/88/CE.


II. Droit aux Congés Payés en Cas d'Accident du Travail

1. Contexte et Procédure Judiciaire

Dans une autre affaire (pourvoi n°22-17.638), un salarié a été victime d'un accident du travail et a été en arrêt pendant plus d'un an. La Cour d'appel de Paris a limité son droit aux congés payés à la première année de son arrêt.


2. Arguments du Salarié

Le salarié a formé un pourvoi en cassation, invoquant que la limitation de son droit aux congés payés était contraire à l'article 7 de la directive 2003/88/CE et à l'article 31, paragraphe 2, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.


3. Décision de la Cour de Cassation

La Cour de cassation a accueilli le pourvoi du salarié et a statué que le droit aux congés payés ne devait pas être limité à la première année de l'arrêt de travail en cas d'accident du travail.


III. Prescription du Droit aux Congés Payés

1. Contexte et Procédure Judiciaire

Dans une troisième affaire (pourvois n°22-10.529 et 22-11.106), la Cour d'appel d'Aix-en-Provence a débouté une salariée de sa demande en paiement de l'indemnité de congés payés pour les périodes antérieures à trois ans, en se fondant sur la prescription triennale applicable aux salaires.


2. Arguments de la Salariée

La salariée a formé un pourvoi en cassation, arguant que la prescription ne pouvait pas être appliquée tant que l'employeur n'avait pas mis le salarié en mesure d'exercer son droit aux congés payés.


3. Décision de la Cour de Cassation

La Cour de cassation a accueilli le pourvoi de la salariée et a statué que la prescription du droit aux congés payés ne commence à courir que lorsque l'employeur a effectivement mis le salarié en mesure d'exercer ce droit.


IV. Analyse et Implications

Ces arrêts marquent un tournant dans l'application du droit du travail en France, en particulier en ce qui concerne les congés payés. Ils mettent en lumière la nécessité pour le droit français de se conformer au droit européen, sous peine de sanctions. Ils ouvrent également la voie à de nouvelles interprétations et applications du droit du travail, qui auront des implications majeures pour les employeurs et les employés.


Si vous avez des questions supplémentaires concernant ces changements législatifs, il serait judicieux de consulter un avocat en droit du travail à Versailles pour un conseil personnalisé.


FAQ sur les Révisions des Règles sur les Congés Payés


Q1: Quels sont les principaux changements apportés par les arrêts du 13 septembre 2023?


Réponse: Les arrêts ont principalement modifié les règles relatives au droit aux congés payés en cas de maladie non professionnelle, d'accident du travail, et ont clarifié la prescription du droit aux congés payés.


Q2: Ces changements sont-ils en accord avec le droit européen?


Réponse: Oui, les arrêts de la Cour de cassation sont en conformité avec l'article 31, paragraphe 2, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne et la directive 2003/88/CE.

Q3: Quelles sont les implications pour les employeurs?


Réponse: Les employeurs doivent désormais accorder des congés payés aux salariés même en cas d'absence pour maladie non professionnelle ou accident du travail. Ils doivent également être conscients des nouvelles règles concernant la prescription des congés payés.


Q4: Quelles sont les implications pour les employés?


Réponse: Les employés ont désormais le droit de bénéficier de congés payés même en cas de maladie non professionnelle ou d'accident du travail. De plus, la prescription du droit aux congés payés ne commence à courir que lorsque l'employeur a effectivement mis le salarié en mesure d'exercer ce droit.

Q5: Où puis-je obtenir un conseil juridique personnalisé sur ces changements?


Réponse: Si vous avez des questions supplémentaires concernant ces changements législatifs, il serait judicieux de consulter un avocat en droit du travail à Versailles pour un conseil personnalisé.


Sources légales :

239 vues0 commentaire

コメント


bottom of page