Le Cabinet Le Bouard Avocats dans LaDepeche- Affaire RN

Dernière mise à jour : janv. 29

Alerte rouge dans les finances du Rassemblement National, et un nouveau coup dur pour le parti d'extrême droite. Selon Challenges, ce lundi 2 mars, l'un des anciens salariés du groupe politique, Mickaël Ehrminger, a fait une demande d'assignation en liquidation judiciaire devant le tribunal de Nanterre par le biais de son avocate.


Ancien chargé de mission et proche de Florian Philippot, celui-ci s'était confié à Mediapart et à Buzzfeed en janvier 2018, pointant du doigt "l'amateurisme" dans les rangs du parti, lors des élections présidentielles de 2017 : "tout était décidé par la dernière personne" qui rentrait dans le bureau de Marine Le Pen, avait-il indiqué. Le Rassemblement National l'avait alors poursuivi en justice pour violation de sa clause de confidentialité et lui réclame 100.000 euros de dommages et intérêts.

Le conseil des prud'hommes délibère : Mickaël Ehrminger doit payer un euro symbolique de dommages et intérêts, mais pour la justice, "le préjudice invoqué n’étant ni démontré, ni caractérisé". En pour le Rassemblement National, le retour du bâton : le parti d'extrême droite doit alors payer les heures supplémentaires et la précédente requalification du CDI du salarié. "Dans un mois, cela fera un an qu’ils n’ont prétendument pas réussi à trouver ce qu’ils me doivent", a expliqué Mickaël Ehrminger dans les colonnes du Monde. Montant du chèque à verser : 20 912,60 euros.


Un échéancier pour un remboursement

À ceci près qu'en décembre 2019, une procédure de saisie a été menée par un huissier sur l'un des comptes bancaires du parti politique. Solde du compte : 3 008,09 euros. Une somme qui incité l'avocate de Mickaël Ehrminger à lancer une procédure de mise en liquidation judiciaire du Rassemblement National : "Je suis très étonnée qu’ils n’aient pas payé. Ils prennent un risque, dont celui qu’on en parle partout, a indiqué Me Noémie Le Bouard dans les colonnes du Monde ce mardi. C’est tellement aberrant que je commence à me poser de sérieuses questions sur leur trésorerie. Ils n’ont peut-être tout simplement pas les moyens de payer. »

De son côté le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, confirme que le Rassemblement National a fait l'objet d'une assignation : une "vaste plaisanterie" et de "procédure abusive" :"On lui a déjà payé 12 000 [8 000 euros selon l’avocate de M. Ehrminger] et on lui paye 2 000 euros par mois. Il aurait simplement eu à attendre six mois de plus." De son côté, l'ancien salarié, Mickaël Ehrminger, affirme n'avoir "reçu aucun centime de leur part, et ce n’est pas à eux de fixer unilatéralement un échéancier de paiement. Comme d’habitude, ils se croient dans leur bon droit de ne rien respecter…" Selon Me Noémie Le Bouard, en procédant à partir d'un échéancier, le Rassemblement National avouerait ne pas avoir "les moyens financiers de faire face à sa dette".


Retrouvez la suite de l'article sur https://www.ladepeche.fr/2020/03/03/le-rassemblement-national-assigne-en-liquidation-judiciaire-par-lun-de-ses-anciens-salaries,8771980.php




9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout